Remise en cause de l'Histoire officielle concernant les Cahiers de Doléances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Remise en cause de l'Histoire officielle concernant les Cahiers de Doléances

Message par L'Hermine (Benoit.G) le Mer 3 Sep - 9:32

Voici l'avant-propos de l'article, pour avoir la suite, il suffit de cliquer sur le lien ! Wink Cela remet complètement en cause l'Histoire officielle qui est enseignée dans nos écoles, et pourtant, cette étude date de ... 1897 !

"Travail destiné à brosser le portrait sans fard de la France à la veille de la Révolution, La France d’après les Cahiers de 1789, publié en 1897, révèle que le Tiers-Etat, qui supplie alors « le roi de défendre la foi contre les atteintes de la nouvelle philosophie », ne réclame pas l’ « égalité », ne songeant à l’abolition ni de la noblesse ni du clergé ; ne suggère jamais l’idée d’une guerre des classes, qui lui est étrangère ; que le désir de « liberté » n’a à l’époque jamais été assimilé au souhait d’instauration d’un système parlementaire. En revanche, les Français de 1789, affamés par des disettes successives, aspirent à de profondes réformes gouvernementales et administratives qui tardent à être menées, ainsi qu’à une plus grande unité législative préservant néanmoins une décentralisation propre à favoriser le développement de la vie intellectuelle, commerciale et industrielle des provinces."

L'article complet Arrow http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5095
avatar
L'Hermine (Benoit.G)
Admin

Messages : 221
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : Bretagne - Côtes d'Armor

Voir le profil de l'utilisateur http://chasseursdestofflet.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remise en cause de l'Histoire officielle concernant les Cahiers de Doléances

Message par le bocain le Mer 3 Sep - 16:36

En effet, les cahiers de doléances qui concernent notamment les Mauges, que j'ai étudiés, indiquent une volonté de réformes, surtout une sorte de décentralisation (ils réclament des états provinciaux pour l'Anjou), mais aussi l'abolition de la gabelle car nous sommes ici dans un pays de grande gabelle où à Cholet, on paye le sel 66 fois plus cher qu'à Nantes, pays de franc-salé ! ... on demande aussi souvent une refonte de la Taille, mal répartie, mais on ne s'attaque jamais, ni à la monarchie, ni à la noblesse, ni au clergé séculier, le clergé régulier (les moines) sont eux souvent critiqués car ils ont les terres les plus fertiles (d'ailleurs les Vendéens seront des acquéreurs passionnés de Biens Nationaux !)
avatar
le bocain
Admin

Messages : 120
Date d'inscription : 10/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum